• Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon

Karina

Faire les choses à moitié, Karina ne connaît pas. Investie cœur, corps et âme à Vertiges, cette interprète expressive et polyvalente allie le chant et la danse d’une main de maître. Reconnue pour sa détermination et son audace, c’est une artiste hors-du-commun qui aime relever tous les défis.

Que fais-tu un mercredi soir sans répétition?

Je passe du temps en famille à la maison.

Quelle est ton artiste québécoise préférée?

Je dirais probablement Lynda Lemay pour ses textes qui
parfois nous font rire, parfois nous font réfléchir et parfois
nous font pleurer.

 

Quel est ton artiste international préféré?

J'aime beaucoup Jean-Jacques Goldman depuis très longtemps.

 

Quel est le style musical que tu écoutes le plus
dans ton quotidien?

La musique populaire mais j'aime aussi beaucoup découvrir
des chansons de comédies musicales.

 

Quel est ton plus grand défi au sein de Vertiges?

Je dirais le chant simplement parce que je veux toujours aller
plus loin, repousser mes propres limites et devenir
encore meilleure.

 

Quel est ton point fort scénique?

L’interprétation

Quel est ton rêve artistique le plus fou?

Je rêve de partir en tournée quelque part dans le monde avec Vertiges et de participer à des concours où s'affrontent des troupes comme la nôtre. Il serait aussi très enrichissant de pouvoir faire une tournée de spectacles humanitaires pour continuer à faire du bien autour de nous en faisant ce que nous savons faire de mieux.

 

Quel est ton moment le plus marquant depuis que tu es
dans Vertiges?

Mon premier spectacle avec Vertiges, un autre dans le temps des Fêtes à la Maison du Père, faire la première partie de Nicolas Ciccone à l'Assomption devant 10 000 personnes, la dernière fois où nous avons chanté Don Juan est mort, le vendredi soir où Guylaine a fait lever le plafond de l'Art Neuf en chantant Waka Waka et le spectacle 15e anniversaire de Vertiges.

Quelle est la chanson du répertoire actuel qui te parle le plus?

Je suis partagée entre Musiques de l’homme en or (notre medley Jean-Jacques Goldman) pour tous les souvenirs qu'il me faire revivre et Stronger (What Doesn’t Kill You) parce que cette chanson représente vraiment
qui je suis.

Ferland